Head

Les femmes et le cinéma d’animation
Par Matilde Tortora, Tunué Editors, 2010

Contributions de: Massimo Becattini, Paolo Di Girolamo, Ursula Ferrara, Andrea Fontana, Gibba, Marcel Jean, Yves Josso, Regina Pessoa, Julie Roy, Davide Tarò, Nunziante Valoroso, Mario Verger

couverture: œuvre originale de Regina Pessoa Ce livre de Matilde Tortora, qui vient de paraître, révèle combien le cinéma d’animation doit à la grande créativité d’artistes du dessin, de la caméra et de la narration audiovisuelle. Le domaine spécifique du livre voit la contribution d’éminents spécialistes de différentes nationalités qui analysent, chacun de son point de vue, les œuvres d’auteures de différents pays et de différentes époques, des pionnières jusqu’aux auteures contemporaines.

Car dans le cinéma d’animation contemporain les femmes priment par leur ingéniosité, par l’originalité de leurs sujets, par la réussite artistique et poétique de leurs œuvres, par leurs inventions stylistiques, et cela en nombre bien supérieur à celui des pionnières, des grandes auteures des années qui les ont suivies et surtout des femmes qui, depuis toujours, ont occupé, dans le cinéma d’animation, des rôles subordonnés d’encreuses, de coloristes, de découpeusescouverture: œuvre originale de Signe BaumaneIl s’agit là d’une vraie anthologie de contributions inédites accompagnées de photos et de documents en provenance des plus importantes archives italiennes et internationales: NFB, Archives Indelli/de Roubaix, archives de Gibba, de Paolo Di Girolamo (les pères fondateurs de l’animation italienne depuis les années 50… et de nombreux Caroselli), qui montrent pour la première fois quel a été le rôle des femmes.

Ont participé à cet ouvrage trois grandes auteures de l’animation mondiale: Signe Baumane (Lettonie/USA), Regina Pessoa (Portugal) et Ursula Ferrara (Italie) avec des œuvres originales produites pour l’occasion. La première a illustré une des deux couvertures choisies pour l’édition, tandis qu’au cœur du livre se situent le récit par images qu’Ursula Ferrara fait sur «certains maîtres non conscients du rôle qu’ils ont joué dans ma passion tout à fait spéciale pour le cinéma d’animation» en réalisant une charmante petite histoire pleine d’ironie, de dessins, de couleurs et d’art ainsi que le récit de Regina Pessoa “Me, Animation, Life”, un texte lumineux, dense, indispensable et très beau comme ses films d’animation. A cette grande artiste revient aussi la création du dessin original pour la couverture sous laquelle le livre est publié.



Copyright © 2006 Associazione del Premio Simona Gesmundo C.F.95074410630